Les espèces végétales

Les sessions de prospection établies par le Conservatoire d’espaces naturels ont permis de recenser 100 espèces de plantes sur l’île et en proche périphérie.

Parmi les espèces notées, plusieurs plantes sont patrimoniales (elles sont relativement rares) et 4 ont un statut de protection, il s’agit de :

 

# Nom français Nom Latin Rareté départementale Protection
1 Séneçon des marais Jacobaea paludosa Assez rare Protégées
2 Inule britanique Inula britannica Peu commune Protégées
3 Morène des grenouilles Hydrocharis morsusranae Rare Protégées
4 Renonculde scélérate Ranunculus sceleratus Peu commune Protégées
5 Orme lisse ou blanc Ulmus laevis non évaluée non protégées
6 Pigamon ou Pygamon jaune Thalictrum flavum Peu commune non protégées
7 Sagittaire à feuille en flèche Sagittaria sagittifolia non évaluée non protégées

Les espèces les plus remarquables :

senecon-des-marais
Séneçon des marais

Cette plante jaune de la famille des Astéracées pousse dans les prairies à hautes herbes et les sous alluviaux. Elle fleurît de juin à août. IllEn France, le Séneçon des marais est présent dans le nord, ainsi que dans le bassin du Rhône. Dans le département, elle est présente uniquement dans la plaine alluviale de la Saône et du Rhône en amont et aval de Lyon. Sur le site l’espèce se développe principalement sur les rives de Ille et de la lône.

inule-britanique
Inule britannique ou des fleuves

Cette plante jaune fait partie également de iz famille des Astéracées. Elle pousse dans les prairies humides inondables et peut parfois se maintenir dans les peupleraies. Elle fleurit de juillet à septembre.
En France, l’inule britannique est présente dans le nord, ainsi que dans le bassin du Rhône et le Val de Saône. Elle est présente principalement dans la plaine alluviale de la Saône en amont de Lyon dans le département. Sur le site l’espèce se développe principalement sur les rives de Vile et de la lône. 2 localités sont connues avec moins d’une dizaine d’individus à chaque fois.

morene-des-grenouilles
Morène des grenouilles

Cette discrète plante aquatique de la famille des Hydrocharitacées ressemble à un petit nénuphar à fleur blanche, avec des feuilles en forme de reins. Elle s’observe flottant à la surface, dans les zones d’eau stagnantes moyennement riches et ensoleillées, parfois dans les gravières en eau, ou de petits fossés.
En France, la Morène des grenouilles est présente dans les deux-tiers nord du pays la façade atlantique et le bassin du Rhône. Dans le département, quelques localités sont connues le long de la Saône. Sur le site l’espèce a été notée dans la zone en eau de la lône.

renoncule-scelerate
Renoncule scélérate

Cette plante annuelle, jaune, de la famille des Renonculacées pousse en bordure des eaux stagnantes sur des vases, limons dans les mares, fossés, gravières…. Elle fleurit de mai à septembre.
En France, la Renoncule scélérate est répartie dans une grande partie du pays, plus localisée dans le sud. Dans le département, elle est localisée dans le Val de Saône et le bassin du Rhône. La Renoncule scélérate a été notée au niveau de l’entrée de la lône, sur la rive limoneuse.

orme-lisse
Orme lisse ou blanc

Cet arbre de la famille des Ulmacées est présent dans les boisements alluviaux des grandes vallées inondables. Ses caractéristiques sont ses feuilles dentées et très asymétriques à la base et ses samares (= fruits) ciliées. Son tronc développe à la base des contreforts.
En France, l’Orme lisse est présent dans une grande partie du pays le long des vallées (Seine, Loire, Rhin, Saône, Rhône et Garonne). Dans le département, elle est localisée dans le Val de Saône et le bassin du Rhône. Plusieurs grands individus d’Orme lisse ont été notés sur l’île, ainsi qu’en bordure de propriété.

pigamon-jaune
Pigamon jaune

Cette plante blanche, vivace, de la famille des Renonculacées, pousse dans les prairies à hautes herbes et au bord des eaux. Elle fleurit de juin à août. En France, le Pigamon jaune est présent quasiment sur tout le territoire. Dans le département, il est présent dans la plaine alluviale de la Saône et du Rhône en amont et aval de Lyon. Sur le site, l’espèce se développe principalement sur les rives de l’île et de la lône.

Recevez nos actus !